Projet de parc éolien de l’Aunay

Présentation du projet de parc éolien de l’Aunay

Les sociétés partenaires BayWa r.e. et Soleil du Midi Développement étudient depuis 2017 la possibilité d’implanter un parc éolien sur la commune des Autels-Villevillon, au carrefour de l’Eure-et-Loir (département d’implantation), de la Sarthe et du Loir-et-Cher. Ce projet a été initié suite à une délibération favorable des élus de la commune en date du 08/12/17. Les propriétaires et exploitants agricoles de la zone d’étude y sont également favorables.

Le Parc éolien de l’Aunay se composerait de 5 éoliennes d’une puissance unitaire comprise entre 2 et 2,6 MW.
Sa production maximale est estimée à 23 millions de kWh, soit la consommation électrique annuelle chauffage compris de 10 600 personnes.

Chiffres clés

  • icone éolien

    5

    éoliennes

  • icone éolien

    130 m

    de hauteur totale

  • icone éolien

    11 à 13 MW

    de puissance totale

  • icone éolien

    23 millions de kWh

    de production annuelle estimée

  • icone éolien

    10 600 personnes

    équivalent consommation (chauffage compris)

ZIP du projet

La zone d’étude du projet s’étend sur deux communes : les Autels-Villevillon et la Bazoche-Gouet. Cependant, en l’absence d’accord des élus de la Bazoche-Gouet, l’implantation d’éoliennes n’est envisagée que sur le territoire des Autels-Villevillon.

Le choix du site d'implantation

La définition du périmètre de la zone d’implantation potentielle (ZIP) du projet résulte d’une combinaison de facteurs favorables et d’un compromis entre les différentes composantes du territoire et ses acteurs.

Ce site prend en compte :

  • la qualité de la ressource en vent ;
  • les sites naturels protégés ou d’intérêt ;
  • le patrimoine protégé ;
  • les servitudes techniques ;
  • un éloignement de 500 m minimum aux zones habitées ou destinées à l’habitation.

Toutes les actualités du projet de parc éolien de l’Aunay

Calendrier du projet

2017

Pré-consultation des services pour levée de servitudes techniques, environnementales et patrimoniales : armée de l’Air, DGAC, DREAL, DDT 28, ENEDIS, RTE, etc.

Délibération favorable du Conseil Municipal des Autels-Villevillon.

2018

Accords avec les propriétaires fonciers et exploitants agricoles

Juin : lancement de l’étude écologique

Septembre : lancement de l’étude paysagère et patrimoniale

2019

Avril : installation du mât de mesure du gisement éolien

Mai : campagne de mesures acoustiques

Juin-Juillet : campagne de financement participatif en lien avec le projet de parc éolien de l’Aunay (via la plateforme d’investissement participatif Lendopolis : https://www.lendopolis.com/project/projet-eolien-autels-villevillon)

Juillet : réflexion sur les scénarii d’implantation possibles du projet éolien et présentation aux exploitants agricoles

2020

Février : validation des scénarii d’implantation définitifs et des aménagements du projet éolien (orientation et dimension des plateformes, enfouissement des câbles électriques, réalisation de surfaces temporaires nécessaires au chantier…)

2021

Avril : dépôt du dossier de Demande d’Autorisation Environnementale du projet de Parc éolien de l’Aunay auprès des services de la Préfecture d’Eure-et-Loir pour instruction

La demande d’autorisation environnementale

Une fois le site retenu, Soleil du Midi et BayWa r.e. ont pu démarrer à l’été 2018 un ensemble d’études pour identifier les enjeux et sensibilités du territoire d’accueil, puis définir une implantation des éoliennes cohérente et adaptée à ces derniers. Ces études constitueront le Dossier de Demande d’Autorisation Environnementale (DDAE).

Étude écologique

Un bureau d’études indépendant réalise l’ensemble des expertises de terrain sur la faune et la flore.

Un inventaire des habitats, des espèces animales et végétales a été réalisé sur le site et ses abords. Ce diagnostic permet d’identifier les enjeux environnementaux au sein de la zone d’étude et d’évaluer la compatibilité du projet avec les milieux et espèces identifiés. Oiseaux, chauves-souris, petite faune, habitats naturels, flore ont fait l’objet d’observations pendant toute une année. Cette étude a été lancée en juin 2018.

Des zones humides étaient pressenties sur le site à l’étude pour le projet éolien de l’Aunay. Des investigations de terrain (carottages manuels du sol) ont donc été réalisées afin de définir leur localisation précise. Ainsi, le projet éolien de l’Aunay a été défini de manière à éviter au maximum les zones humides identifiées.

Les enjeux naturalistes ont représenté un facteur prépondérant dans la réflexion de la définition du projet éolien, en garantissant :

  • Un évitement des boisements identifiés à enjeux fort ;
  • Une limitation des constructions et aménagements au sein des zones humides identifiées ;
  • Une limitation de l’emprise du projet, en proposant un projet réduit de 5 éoliennes.

Étude paysagère et patrimoniale

Une étude paysagère et patrimoniale est réalisée afin d’identifier les sensibilités du site d’implantation et du territoire d’accueil et d’évaluer ensuite les effets potentiels du projet sur ce paysage, tant à l’échelle rapprochée qu’éloignée. Ainsi, l’ensemble des habitats, des lieux et des monuments possédant un intérêt patrimonial, culturel ou environnemental seront pris en compte dans cette analyse.

Dans le but de garantir l’insertion paysagère du projet éolien de l’Aunay, les sociétés BayWa r.e. et Soleil du Midi ont suivi les recommandations du bureau d’étude paysagiste lors de la définition de celui-ci, à savoir :

  • Une implantation cohérente avec la vallée de la Sonnette, ligne de force du paysage environnant au projet ;
  • Un recul suffisant vis-à-vis des vallées et vallons ;
  • Une hauteur maximale des éoliennes de 130 m, gabarit d’éolienne à l’échelle du paysage actuel.

Étude du vent

Un mât de mesure de vent a été installé sur le site en avril 2019 et pour une durée minimale d’un an. Il permet de mesurer précisément le gisement éolien et d’estimer le productible attendu du futur parc. Ces études permettront également de choisir le modèle des éoliennes le plus adapté au site.

L’installation de ce mât permet également d’affiner l’étude écologique en cours pour ce projet : des capteurs et micros supportés par le mât permettent l’écoute en hauteur des chauves-souris.

Les mesures effectuées depuis avril 2019 ont mis en évidence une vitesse moyenne à 100 m  supérieure à 6 m/s. Ceci confirme l’intérêt du site, ainsi que la possibilité d’installer et d’exploiter des éoliennes.

A la fin de la campagne de mesure du vent, le mât sera entièrement démonté, les ancrages seront retirés et le terrain d’implantation sera remis en état afin de permettre un retour à l’activité agricole (décompactage de la terre, remise en forme des talus, effacement des ornières…).

Étude acoustique

L’étude acoustique consiste à mesurer le niveau sonore ambiant depuis les habitations alentours puis à modéliser, par simulations des futures éoliennes, le niveau sonore du futur environnement comprenant le parc éolien. Le projet doit respecter la règlementation en vigueur, imposée par la règlementation ICPE et l’arrêté du 26 août 2011. Cette réglementation prévoit notamment qu’un parc éolien ne doit pas générer une émergence de plus de 5 dB(A) le jour et 3 dB(A) la nuit. A noter que la réglementation sonore éolienne française est l’une des plus exigeantes d’Europe (relativement aux normes en vigueur en Allemagne, Royaume-Uni et Espagne).

Les émissions sonores d’une éolienne sont la somme de plusieurs sons :

  • D’origine mécanique : il est essentiellement perceptible lorsque l’éolienne commence à fonctionner. Il est dû aux différents mécanismes présents dans la nacelle.
  • D’origine aérodynamique : dû à la rotation des pales fendant l’air et dû au passage de la pale devant le mât.

Les éoliennes modernes sont beaucoup plus silencieuses qu’ont pu l’être les premiers modèles : ce fut d’ailleurs l’une des principales préoccupations des constructeurs d’éoliennes durant ces 10 dernières années.

Afin de réaliser l’étude acoustique du projet éolien de l’Aunay, 8 sonomètres ont été installés auprès des habitations riveraines de la zone du projet. Une campagne acoustique de 15 jours a été réalisée durant le mois de mai 2019.

Carte points acoustiques

L’étude acoustique a permis de définir un plan de bridage adapté au projet éolien de l’Aunay, et qui sera appliqué dès la mise en service de l’installation afin d’assurer le respect de la réglementation acoustique ainsi que la tranquillité des riverains du futur parc éolien.

Des vérifications seront effectuées après la mise en service du parc pour s’assurer que le dispositif permet le respect de la réglementation en vigueur. Des corrections seront apportées si nécessaire.

Étude d’impact et étude de danger

L’étude d’impact intègre les volets spécifiques concernant : la biodiversité, le paysage, l’environnement sonore, les milieux naturels et milieux humains. Elle est complétée par l’étude de danger dans le Dossier de Demande d’Autorisation Environnementale.

Le développement de ce projet éolien a nécessité de longs mois d’études, permettant ainsi de définir le meilleur projet possible, cohérent, intégré au territoire et dans le respect de l’environnement et des populations.

Variantes d'implantation

En s’appuyant sur les préconisations des différents bureaux d’étude, les sociétés BayWa r.e. et Soleil du Midi ont élaboré les deux scénarii d’implantation suivant pour le projet éolien de l’Aunay :

Scénario d'implantation 1

Scénario d’implantation 1

Scénario d'implantation 2

Scénario d’implantation 2

Ces deux scénarii ont ensuite été étudiés par l’ensemble des bureaux d’étude afin de sélectionner celui s’intégrant le mieux dans l’environnement du projet, et présentant la meilleure compatibilité avec les enjeux identifiés. Le scénario d’implantation 1 est alors retenu :

  • Il ne présente aucune construction (éolienne ou poste de livraison) au sein de zones humides ;
  • L’ensemble des éoliennes est éloigné de plus de 200 m des boisements à enjeu fort ;
  • L’ensemble des éoliennes est éloigné de plus de 150 m des haies à enjeu fort ;
  • Les interdistances entre les éoliennes sont les plus régulières, rendant l’implantation du parc éolien plus lisible dans le paysage.

Le plan de masse définitif du projet éolien de l’Aunay a été élaboré en étroite collaboration avec les exploitants agricoles de la zone, afin de limiter la création de chemin d’accès au sein même de parcelles agricoles et d’assurer la compatibilité du projet avec les contraintes agricoles locales (dimension des engins agricoles, sens du travail des terres).

Plan de masse du projet de parc éolien de l'Aunay

Plan de masse du projet de parc éolien de l’Aunay

Intégration du projet

Un échantillon des simulations visuelles réalisées dans le cadre de l’étude paysagère est présenté ci-après.

 

Perception depuis les abords de la RD 30 (éolienne la plus proche à 3.93 km) :

Photomontage depuis les abords de la RD 30

Perception depuis la RD 30, depuis les franges sud du hameau Villevillon (éolienne la plus proche à 3.18 km) :

Photomontage depuis la RD 30, franges sud du hameau Villevillon

Perception depuis la RD 9 et les abords des habitats isolés de la Pioterie et le Petit Etançon (éolienne la plus proche à 0.85 km) :

Photomontage depuis la RD 9

Perception depuis la RD 13 et les abords des Métairies (éolienne la plus proche à 1.29 km) :

Photomontage depuis la RD 13 et les abords des Métairies

Perception depuis la RD 13 en entrée de bourg des Autels-Villevillon (éolienne la plus proche à 2.33 km) :

Photomontage depuis la RD 13 en entrée de bourg des Autels-Villevillon

 

Ressources et documents

  • Ressource

    Présentation de BayWa r.e

    Voir
  • Ressource

    Dernière lettre d'information distribuée en juillet 2020

    Voir
Icone éolienne

Une question ?

Retrouvez nos réponses aux questions les plus fréquentes ou bien contactez-nous directement.
Nous serons heureux de discuter avec vous du projet éolien de l’Aunay.